SOMMAIRE PROJET PREAMBULE Au lendemain de son accession à l’indépendance et avec l’avènement du multipartisme politique, le Congo a connu des conflits divers  qui l’ont fortement endeuillé et fragilisé. Malgré cet état de fait notre pays a progressivement avancé dans la voie de la démocratie et de  la bonne gouvernance. Dans cet élan, soucieux du rôle indispensable qu’il est nécessaire de jouer dans le développement harmonieux de leur pays, des filles  et des fils du Congo ont créé un Parti Politique dénommé CLUB 2002 PARTI POUR L’UNITE ET LA REPUBLIQUE en sigle C.2002  P.U.R. Ce Parti né de la mutation de l'Association CLUB 2002  dont la création remonte au 30 janvier 2002, se veut un espace réellement  ouvert pour l'édification d'une véritable Nation Congolaise unie, fraternelle et prospère, se propose de fédérer des énergies nouvelles  attachées aux principes de démocratie, de solidarité, d’équité, d’économie de marché et du pluralisme politique, et ce, en vue de la  réalisation d’un véritable développement humain. Le club 2002-Parti pour l’Unité et la République, s’engage à : Promouvoir l’unité nationale et l’esprit républicain ; Promouvoir la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des affaires publiques ; Lutter contre la corruption, la concussion et le détournement des deniers publics ; Lutter contre toute forme de discrimination ; Promouvoir les bonnes conditions de l’alternance au pouvoir ; Il entend apporter un nouveau dynamisme dans le processus du développement socio-économique et socio culturel du Congo. Il s’affirme comme l’espace politique national ou les forces nouvelles, de divers horizons, pourront participer de manière sereine et  efficace aux débats politiques sur le devenir et l’édification de la nation congolaise. Introduction Le Club 2002, dès sa création, s’est positionné comme un espace associatif fortement engagé dans la défense et la promotion des  idées du Président Dénis SASSOU N’GUESSO, contenues ensuite dans son projet de société intitulé La nouvelle Espérance.  Depuis ce fait, sa mutation en parti politique s’inscrit dans le processus normal de l’évolution de toue association ayant acquis une telle  importance. Avec la naissance du Club 2002-parti pour l’Unité et la République, la majorité présidentielle se renforce d’avantage. L’ambition clairement affichée dès le départ, est de permettre une meilleure lisibilité de sa vision, car avec le renouveau de l’avènement  du pluralisme démocratique au lendemain de la conférence nationale, l’action des acteurs politiques congolais a été marquée par une  grande confusion due essentiellement à une absence de perspective claire que seule une idéologie peut donner au projet ou au  programme politique d’un parti. Le présent document a pour objet de fixer l’idéologie du Club 2002-PUR en tant qu’ensemble des idées qui constituent sa doctrine  philosophique ou politique ainsi que la stratégie de sa mise en œuvre. En effet, l’idéologie implique l’attitude de groupes qui rêvent l’impossible pour réaliser le possible. Et c’est cette union dans le partage d’un rêve commun qui donne de la force à un parti politique et qui lui permet de cimenter les liens  entre ses membres. Sans cette union de pensée, tout devient mécanique voir sans âme. Ainsi, il ne faut pas s’étonner que dans le tel contexte rien ne  marche, les membres du parti ressemblant à des simples animaux, ne se préoccupent plus que de leurs conditions existentielles au  détriment de l’intérêt collectif. Au moment où le club 2002-PUR pour l’unité et la République décide de faire sa mutation en se transformant en parti politique, il est  normal qu’il adopte une ligne directrice qui, partagée par tous ses membres et la majorité de ses sympathisants, lui permettra de réussir  sa mission qui est celle de participer à la construction, au cœur de l’Afrique centrale secoué et troublée par des événements multiples,  une nation forte et prospère. Première partie : l’Idéologie du Club 2002- Parti pour l’Unité et la République : la social-démocratie Contexte et fondement idéologique : Le Club 2002 Parti pour la République est un parti de gauche. Il s’inscrit dans la grande tradition de lutte pour une société plus juste et  humaniste. L’idéologie du Club 2002-Parti pour l’Unité et la République prend pied sur cinq éléments fondamentaux suivants : L’histoire politique du Congo Le contexte politico-économique mondial (mondialisation, globalisation et naissance des néo puissances économiques comme la Chine,  l’Inde et le Brésil) ;  La renaissance Africaine à travers le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) ; L’ambition du CLUB 2002-PUR de bâtir une société congolaise plus juste et plus prospère ; Les valeurs cardinales du CLUB 2002-PUR, socle moral et éthique.  L’histoire politique du Congo Notre pays, de son accession à l’indépendance jusqu’à nos jours, a connu divers contextes politiques qui ont suscité un besoin de  sécurité (politique, sociale économique et autres…) plus accru des citoyens. Aussi l’idéologie intègre-t-elle cette préoccupation et  entraine le parti à développer des initiatives destinées à permettre à l’homme congolais de recouvrer et de consolider sa dignité. Le contexte politico- économique mondial Il est mis en évidence par la fin de la guerre froide et la désintégration du bloc soviétique qui a favorisé l’accélération de la suprématie  du libéralisme économique généralisé. Les néo puissances économiques comme la Chine, l’Inde et le Brésil ont concilié leurs valeurs  culturelles avec les opportunités qu’offrent la mondialisation et la globalisation de l’économie. Ce, grâce à leurs capacités d’accès aux  technologies toujours plus puissantes et à l’appropriation des marchés plus vastes et plus porteurs qui les mettent dans un processus  irréversible de développement intégral. Le Congo peut et doit donc s’arrimer au développement planétaire et éviter d’être en marge de la marche du monde. La renaissance africaine à travers le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) L’on ne peut plus ignorer que la réappropriation de l’Afrique par l’africain passe forcément par les voies de développement choisies  librement et souverainement par les Etats Africains eux-mêmes. Voies parmi lesquelles le NEPAD  (néo panafricanisme) favoriserait  l’intégration sous régionale des systèmes économiques et leur intégration inévitable dans la mondialisation. Le couronné par l’atteinte  progressive des objectifs du millénaire pour le développement, eux-mêmes facteurs de diminution de la pauvreté. L’ambition du CLUB 2002-PUR de bâtir une société congolaise plus juste et plus prospère. Cette ambition se traduit par : La promotion de la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des affaires publiques ; La contribution à la restauration de l’autorité de l’Etat et de l’égalité des chances et un meilleur traitement des citoyens ; Une meilleure justice sociale et une redistribution équitable de revenu national ; La contribution à l’élaboration des politiques sectorielles. Les valeurs cardinales du CLUB 2002 –PUR Les valeurs cardinales du CLUB 2002 –PUR sont les suivantes :  - La solidarité ; - Le travail ; - La justice sociale ; - Le partage ; - Le patriotisme et la lutte contre l’ethnocentrisme ; - La cohésion de la cellule familiale ; - L’unité nationale ; - La défense de l’intégrité territoriale ; - La bonne gouvernance et la transparence ; - Les droits fondamentaux de l’homme ;  - La liberté de culte et de la croyance ; - La liberté d’entreprendre et libre concurrence ; - La promotion sociale par le mérite. CARACTERISTIQUES DE LA SOCIAL-DEMOCRATIE  L’un des principes de base de la social-démocratie étant sa démarcation de manière nette de la violence révolutionnaire, de  l’insurrection, comme mode d’accession au pouvoir, la social-démocratie se prononce donc pour l’accès et l’alternance au sommet de  l’Etat par les voies démocratiques. La social-démocratie vise l’affranchissement de l’individu à l’égard de toutes les contraintes qui l’oppriment et sa participation à  l’établissement des règles qu’il est tenu d’observer dans tous les domaines. Or si l’on considère que c’est sa situation économique qui  est à l’origine de toutes les formes d’oppression qu’il subit, c’est sur la transformation des structures économiques que la social-  démocratie protège, tout en les règlementant, le statut de la propriété privée, les conditions de travail et les modes de rémunération, la  garantie de l’emploi et toutes les institutions qui, sous le titre général de sécurité sociale, préservent l’individu contre les risques et la  précarité de la vie. La social-démocratie répond à l’exigence démocratique qui implique pour l’homme, la maitrise de son propre destin, en lui assurant le  contrôle de tout ce qui empêche ou retarde sa libération. C’est pourquoi l’on parlera de démocratie dans l’entreprise, à l’école, à  l’université, dans l’église voir dans l’accès aux loisirs.  La social-démocratie à tout point de vue, comparée à la démocratie classique repose d’abord et avant tout sur les droits de l’homme qui  englobent non seulement le droit à la vie,  le droit au minimum vital en matière de rémunération, mais également les droits que confère  une société juste ou le partage est la règle d’or. DEUXIEME PARTIE : SRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE DE LA SOCIAL-DEMOCRATIE SELON LE CLUB 2002 – PUR  En effet, c’est au travers de la pensée politique née du syncrétisme entre les éléments fondamentaux indiqués ci- après que le  CLUB2002-PUR se propose de concevoir un programme politique et socio-économique qui, usant des méthodes et des technologies  modernes, va permettre au Congo de s’arrimer à la modernité tout en luttant efficacement contre la corruption, la concussion et le  détournement des deniers publics. Au regard des réalités de l’environnement national et international, la mise en œuvre de cette stratégie se fera sur plusieurs plans qui en constituent les grands axes opératoires : Economie  Le développement de l’action économique sera mise en œuvre de la manière harmonieuse et cohérente par tous les acteurs  économiques : l’Etat, le privé national et étranger, les coopératives, le secteur informel, les organisations non gouvernementales(ONG)  et la paysannerie. Au plan international,   Notre qualité de membre à part entière de l’OMC commande que le Congo s’aligne sur les conclusions des négociations sur la  mondialisation, et de garantir les intérêts réciproques entre les Etats, notamment les pays en développement. Il s’agira d’œuvrer à la  mise en cohérence des politiques sectorielles avec les stratégies globales adoptées. Au plan régional,   La volonté du Congo de contribuer au développement économique régional doit être confirmée. De même les négociations de l’accord  de partenariat économique(APE) dans le cadre de la CEMAC-UE doivent faire l’objet d’une affirmation de notre pays en tant que  partenaire privilégié. L’accélération de l’intégration économique sous régionale dans le cadre de la CEEAC, espace régionale plis large, doit constituer une  priorité majeure, notamment avec l’apport du NEPAD.  Au plan national,  Doit être portée sur la promotion de la bonne gouvernance, la gestion transparente des ressources minières, forestières, humaines et  destinée à la croissance humaine et reposant sur la stratégie de diversification. Les actions à mener dans les secteurs doivent  contribuer à une plus grande croissance économique, ce qui oppose le déploiement d’une politique de diversification. Sur le plan sectoriel, de grandes réformes doivent être menées compte tenu de nos engagements internationaux, notamment les  instructions de Bretton Woods. L’amélioration de l’environnement des affaires doit faire l’objet d’une attention particulière compte tenu  des attendus d’une telle démarche. Le rôle de l’Etat et celui du secteur privé dans la vie économique méritent d’être mieux précisé voir affirmé pour permettre à notre pays  de tirer pleinement profit de ces deux acteurs importants. Au Congo, les secteurs désignés ci-après doivent bénéficier d’un effort d’investissement public pour les raisons stratégiques et de leur  impact sur la population avant leur adoption au système actuel. Il s’agit :   Du système de transit (port maritime de Pointe-Noire, port fluviaux transport ferroviaire) ;   L’eau ;   De l’électricité (l’électrification rurale) ;   De la poste ;   De la téléphonie en ligne ;   De l’encadrement, vulgarisation agricole et de la commercialisation de certains produits ;   De l’infrastructure routière. Le CLUB 2002 – PUR soutient toutes les actions qui seront développées dans le cadre de la facilité pour la réduction de la pauvreté et  la croissance (FRPC). Des initiatives innovantes concernant les domaines ci-après : Les transactions et les prestations pétrolières : par voie de loi, soumettre les traders étrangers à l’obligation d’acheter les produits  pétroliers sur le territoire congolais, ce qui les obligera à opérer les transferts par le biais des banques locales, améliorant par la même  la liquidité bancaire, constitué sur la base de la rémunération du service transfert : cette liquidité est si indispensable aux  investissements internes : L’exposition forestière ; La spécialisation des institutions financières en banque d’investissement, crédit agricole, etc. L’utilisation de la provision pour Investissement Diversifié (P.I.D) à la constitution d’un fonds de garantie des investissements ; Le tourisme économique assis sur la valorisation des sites naturels du fleuve Congo et de ses affluents ; La pêche continentale ; La dissémination des activités industrielles dans l’hinterland afin de réduire l’exode rural et éviter les concentrations urbaines ; La gestion durable de l’environnement. Les actions publique et privée doivent développer les secteurs de production à fort taux de création d’emplois. Education et Culture Pour améliores l’accès à une éducation de qualité, notre politique s’appuie sur les stratégies suivantes : Augmentation du budget alloué à l’éducation et à la recherche Soutien du programme Education et pour tous et l’amplifier ; Soutien et développement de l’enseignement technique et professionnel ; Déconcentration de l’enseignement supérieur par la construction complète de l’université Marien NGOUABI et d’autres universités  (construction de pôles universitaires de Pointe-Noire et de Ouesso par exemple), des instituts et des grandes écoles à travers tout le  pays ; Renforcement de la coopération sous régionale dans le domaine éducatif ; Renforcement des capacités institutionnelles du corps de contrôle et d’encadrement pédagogique ; Elaboration d’une politique culturelle pour promouvoir la culture nationale et soutenir les artistes congolais dans toute leur diversité pour endiguer ou limiter les dégâts causés par la consommation abusive des cultures aliénantes venues d’ailleurs. Social  Approuver et soutenir l’approche de la stratégie de réduction de la pauvreté, ainsi que celle des objectifs du millénaire pour le  développement (OMD). Approche mettant l’accent sur les secteurs prioritaires comme l’accès : A l’eau potable pour garantir un minimum d’hygiène ; A l’électricité pour tous et particulièrement dans le monde rural ; Au transport moins cher sur toute l’étendue du territoire pour favoriser une plus grande circulation des personnes et des biens ; A l’assainissement de l’environnement de la population ; A la protection sociale garantie pour tout congolais (salaire, bourses, emploi des jeunes, pensions de retraite) ; Aux logements sociaux comme l’une des solutions idoines à la question de l’habitat ;  Aux questions de la femme et de la jeunesse doivent constituer un axe majeur de l’action du CLUB 2002 – PUR ;  Sport et art Tout ceci aux fins de la réalisation d’un véritable développement humain durable, objectif noble du CLUB 2002 – PUR. Santé  Le Club 2002 PUR, soucieux des conditions de vie des populations, propose des initiatives fondamentales en matière de santé publique  pour contribuer au bien-être des congolais. Ainsi, il est impérieux de : Promouvoir la santé de qualité et de proximité pour les couches sociales vulnérables ; Promouvoir un système de santé adéquat à travers : l’institution d’une assurance maladie générale, et le mécanisme du tiers payant  (mutualisation,…)   Environnement et Tourisme Dans ce domaine, le Club 2002 – PUR se propose de formuler les actions suivantes : Elaboration et promotion d’une politique de protection environnementale prenant appui sur le bassin du Congo et le littoral (gestion  rationnelle des forêts et lutte contre la pollution marine et la destruction des écosystèmes) ; Développement et promotion du tourisme notamment : social, scolaire, d’affaires par la valorisation des différents produits touristiques. Développement de l’écotourisme par une meilleure promotion de nos sites touristiques ; Technologies de l’information et de la communication L’adhésion au cycle d’évolution technologique dans ce domaine est une nécessité primordiale à laquelle le Club 2002-PUR s’engage et  entend pour cela :   susciter et soutenir toutes les initiatives destinées à assurer la couverture nationale en radio et télévision aussi bien par câble,  faisceaux hertziens, fibre optique que par satellite ;   promouvoir l’approbation des technologies de l’information et de la communication dans tous les domaines de la vie nationale,  particulièrement dans l’éducation, la formation professionnelle et dans l’économie afin que le Congo soit arrimé à la modernité et à la mondialisation. Administration :  Pour permettre de meilleures performances de l’administration congolaise, le CLUB 2002-PUR s’engage dans une dynamique de  réflexion et d’action visant à :   Revaloriser la vocation de service public de l’administration par l’augmentation des capacités opérationnelles des agents ainsi  des prestations pour répondre aux nouveaux besoins ;   Intégrer la dimension managériale dans l’organisation et la gestion de la fonction publique ;   Protéger les citoyens contre les abus (corruption, trafic d’influence) ;   Promouvoir l’indépendance et la neutralité de l’administration ;   Former et recycler les fonctionnaires ;   Débureaucratiser l’administration par sa modernisation (utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la  communication) ;    Redynamiser la sanction administrative (fin de l’impunité) ;    Renforcer la décentralisation à travers le transfert effectif des pouvoirs aux collectivités locales concomitamment aux ressources  ;   Transformer le médiateur de la République en médiation de la République. Sécurité et libertés individuelles Conscient de la dimension fondamentale de la sécurité et les libertés fondamentales dans la vie d’un régime démocratique, le Club  2002-PUR entend s’employer à promouvoir :   La libre circulation des personnes et des biens sur tout le territoire ;   Les libertés individuelles et collectives des citoyens, la liberté d’expression ;   Une politique de sécurisation et de solidarité des congolais de la diaspora. Moral et religieux La liberté de croyance étant un élément essentiel de la vie démocratique, le Club 2002-PUR entend :   Garantir la liberté du culte et de religion    prévenir les dérives sectaires et le prosélytisme dans le domaine religieux   ;    promouvoir et soutenir sous plusieurs formes les activités caritatives de   l'église  à l'endroit des couches les plus fragiles.  Judiciaire  L'équilibre de traitement des citoyens est  considère par le Club 2002-PUR comme la règle d'or   dans l'esprit des lois. C'est pour     parvenir à  un système efficace qu'il est proposé de :    Reformer le système judiciaire pour garantir l'égalité de tous les citoyens devant la loi    Moderniser  l'administration judiciaire par l'informatisation pour sauver les archives   et  les rendre plus accessibles ;    S'investir pour promouvoir la séparation effective des pouvoirs et garantir l’indépendance de la justice;    Accélérer la construction des tribunaux et amélioration des  conditions de vie carcérale ;    Poursuivre l’effort     de formation   et  de recyclage de magistrats.  Sport et art :    Organiser la pratique du sport scolaire et universitaire;    Développer les installations sportives à  travers le territoire national;    Développer le sport   de haut  niveau.  Diplomatie Il s'agit  pour le Club 2002-PUR d'œuvrer au développement des relations d'amitié, de solidarité  et  de coopération avec tous les  peuples épris  de paix  et  de justice  sur la base du principe de la réciprocité. Conclusion A    travers la  déclinaison de son  action future dans  les différents secteurs d'activités nationale, le CLUB 2002-PUR envisage d'améliorer le sort de tous  les congolais, en mettant en place à  terme, un ordre social  plus juste et  humaniste. Solidarité, Travail, Prospérité